Quelle production ?

De l’électricité verte pour 100 000 à 150 000 habitants

La création du parc éolien du Blayais permettrait à elle seule d’accroître la puissance éolienne en région Nouvelle-Aquitaine de plus de 10 % par rapport à 2018. En effet, une trentaine d’éoliennes de 3 à 3,5 MW chacune représenteraient un total d’environ 100 à 120 MW. Or en fin d’année 2018, la région affichait 955 MW de puissance raccordée (source : RTE).

Les mesures de vent réalisées par EDF Renouvelables sur deux ans (entre le 1er février 2017 et le 31 janvier 2019) permettent aujourd’hui de dire que, si des éoliennes avaient été implantées aux abords de la centrale nucléaire elles auraient tourné plus de 80 % du temps.

En l’état actuel des études, la production du parc est estimée entre 200 et 300 GWh/an soit l’équivalent de la consommation d’électricité annuelle domestique de 100 000 à 150 000 habitants. Le parc couvrirait l’équivalent des besoins annuels en électricité de la totalité de la population du Pays de Haute-Gironde et de la Communauté de communes de Haute-Saintonge réunies.

Un complément à production bas carbone
de la centrale nucléaire du Blayais

La centrale nucléaire de Braud-et-Saint-Louis dispose de 4 tranches nucléaires d’une puissance de 900 MW chacune. Avec une capacité de 100 à 120 MW, le parc éolien du Blayais n’a bien évidemment pas vocation à remplacer la production du CNPE. Il vise à diversifier et compléter le mix énergétique local et régional « décarboné » dans une logique de lutte contre le réchauffement climatique.