Pourquoi ici ?

Le territoire étudié se situe à la limite des départements de la Gironde et de la Charente-Maritime, en rive-droite de l’estuaire de la Gironde en région Nouvelle-Aquitaine.

Il englobe une partie du périmètre de 8 communes :

  • en Gironde : Anglade, Braud-et-Saint-Louis, Saint-Ciers-sur-Gironde et Saint-Androny
  • en Charente-Maritime : Saint-Bonnet-sur-Gironde, Saint-Dizant-du-Gua, Saint-Sorlin-de-Conac, Saint-Thomas-de-Conac

L’estuaire de la Gironde est – avec le littoral atlantique – l’une des rares zones suffisamment ventées d’Aquitaine. Les mesures de vent réalisées par EDF Renouvelables en 2017 et 2018 ont confirmé que le vent y est suffisamment fort et régulier pour permettre de produire de l’électricité. La vitesse du vent est en moyenne de 22 km/h (6,14 mètres par seconde) à 100 mètres du sol et de 23 km/h (6,4 mètres par seconde) à 150 mètres.

 

Synthèse de l'étude du vent

pdf - 498 KB

La zone étudiée est très vaste. Elle se compose surtout de vastes champs céréaliers. Les bourgs des communes rurales concernées – qui rassemblent aussi la majorité des habitations – se situent en recul dans l’intérieur des terres. Ils sont éloignés parfois de plusieurs kilomètres par rapport aux  zones d’implantation potentielles 

Le réseau électrique existant, qui est lié à la présence de la centrale nucléaire, pourrait accueillir la production électrique d’un parc éolien de la taille de celui envisagé dans le Blayais.

 

Les établissements du Blayais proposent des formations très pointues dans le domaine de l’énergie. EDF Renouvelables pourrait s’appuyer sur les compétences locales pour recruter les personnels qui assureraient demain la maintenance du parc éolien.

Pour nourrir son diagnostic du potentiel éolien du Blayais, EDF Renouvelables a rencontré les principaux propriétaires fonciers au sein de la zone d’étude. Cela a permis d’évaluer la disponibilité des terrains à la location pour l’implantation éventuelle d’éoliennes.

Cette disponibilité foncière conditionne la faisabilité de tout projet éolien… au même titre que le vent par exemple. A ce stade, les propriétaires intéressés pour louer leurs terrains ont signé une promesse de bail (et non un bail) valable 5 ans.

Si le projet éolien n’est pas réalisé, alors cette promesse deviendra automatiquement caduque : le signataire en sera « libéré ».  Si le projet est autorisé, les propriétaires concernés par l’implantation d’une (ou plusieurs) éolienne(s), signeront un bail avec EDF Renouvelables.

Exemple de Promesse de Bail

pdf - 278 KB