La zone d’étude

Pourquoi ici ?

Plusieurs raisons ont conduit EDF Renouvelables à étudier la possibilité d’implanter un projet éolien autour de la centrale nucléaire du Blayais, sur les bords de l’estuaire de la Gironde.

En effet, le territoire semblait présenter un certain nombre d’atouts pouvant lui permettre d’accueillir un projet porteur pour la transition énergétique régionale :

  • Un régime de vent fort et régulier
  • De vastes espaces, très peu habités
  • Un réseau électrique déjà dimensionné pour accueillir la production de la centrale nucléaire
  • Des communautés de communes engagées en faveur de la transition énergétique
  • Des compétences locales dans le domaine de l’énergie (cluster d’entreprises de la maintenance nucléaire notamment)

Mais encore fallait-il confirmer la faisabilité d’un tel projet … Ce fût l’objet des études préalables conduites par EDF Renouvelables entre 2015 et 2017.

La zone d’étude

Une première zone d’étude, très vaste (environ 200 km2) a été définie en 2015 pour y réaliser les études de préfaisabilité.

Au terme de cette phase initiale, 8 communes (4 en Gironde, 4 en Charente-Maritime) ont été identifiées comme potentiellement propices à l’implantation d’éoliennes.

Seule une partie de leur territoire (en vert sur la carte ci-dessous) est aujourd’hui concernée par la poursuite des études qui visent notamment à identifier les meilleures zones d’implantation possibles. 

La zone d’étude représente à l’heure actuelle une surface d’environ 120 km2. L’objectif d’EDF Renouvelables est d’identifier, en concertation avec les acteurs locaux, les emplacements les mieux adaptés pour accueillir 30 à 40 éoliennes au total.

A titre de comparaison, l’Ensemble éolien catalan, qui se situe dans les Pyrénées-Orientales présente une emprise inférieure à 12 km2 pour 35 éoliennes (soit moins de 10% de la zone d’étude actuelle du Blayais).

L’espace disponible permettra de sélectionner les secteurs situés à l’écart des principaux enjeux identifiés dans le cadre des études, notamment en matière d’urbanisation, d’avifaune, d’eau, de paysage, de tourisme …